Sélectionner une page

ous débutez dans le monde du blogging et vous trouvez difficile de faire des articles qui attirent du monde sur votre blog ou qui donnent envie de lire ce que vous écrivez avec tant de d’énergie.

 

Si c’est votre cas, cet article a été écrit pour vous.

Je connais en effet cette frustration. J’ai débuté moi aussi comme vous dans ce métier. Je lisais des articles sur d’autres blogs et je ne comprenais pas pourquoi chez eux il y avait tant de lecteurs « fidèles » ainsi que de nouveaux lecteurs chaque jour sur leur blogs alors que chez moi ça restait désertique…

Mais je ne me suis pas découragé. J’ai cherché à comprendre où était le problème. Et finalement, j’ai découvert que le secret se trouvait dans la manière d’écrire mes articles. C’est ce qui allait faire toute la différence !

 Laissez moi donc vous révéler les secrets qui feront de vos idées, des articles qui cartonnent !!!

Voici 5 conseils qui vous mèneront vers le succès.

En fait, vous allez voir que les choses se passent à différents endroits de votre article.

 Le titre

 

Et oui, bien sûr, il fallait bien commencer par le commencement.

S’il y a bien un élément qu’il ne faut surtout pas négliger, c’est votre titre ! Tout commence avec lui. L’influence de votre trafic se verra par la qualité du titre.

Combien même votre texte serait le plus beau texte du siècle, si votre titre n’accroche pas, personne ou presque ne le lira.

 Comparez donc ces deux titres :

Voulez-vous écrire des articles qui cartonnent ?

Et

Comment écrire un article ?

Ok, c’est deux titres sont bons, mais il est évident que le premier est de loin plus accrocheur, pourquoi ?

  • Tout d’abord, il s’adresse à vous « voulez-vous » écrire….Il met une touche personnelle au sujet. Les lecteurs aiment ça. Ils se sentent plus concernés.
  • Ensuite, il aborde un problème que vous rencontrez et que vous aimeriez résoudre « écrire des articles». Les lecteurs ont des problèmes à résoudre. S’ils sont là, c’est qu’ils cherchent des solutions.
  •  Et enfin, l’expression « qui cartonnent », qui donne de la force à votre argumentation. L’idée même que d’autres vont vous lire désormais, donne forcément envie d’en savoir davantage !

Soit dit en passant, travailler vos titres vous sera utile aussi bien des titres de blog comme de titres de mail ou de pages de vente etc. tout ce qui fera que vos visiteurs aient envie de lire ce que vous avez à dire.

Oui considérer votre titre comme une accroche. Car c’est une accroche.

Prenez donc tout votre temps pour travailler vos titres. Une fois trouvé, mettez vous du coté du lecteur et demandez-vous ce que vous ressentez lorsque vous le lisez. Vous donne t-il envie de lire ce qui suit ? Attise t-il votre curiosité ? La réponse à ces questions vous aidera à savoir si le titre est bon ou s’il vous faut le retravailler.

Devinez de quoi je vous parlerai maintenant !

Et oui, après le titre…

Les sous-titres

En effet, si vous êtes inspirés et que vous écrivez des articles assez longs, il va vous falloir faire respirer votre texte.

Je vous le dis tout de suite, personne n’aime lire des articles qui font 15 km le long. Lorsque les gens cherchent de l’information, ils aiment qu’elles soient courtes, simples, claires et facile à lire et surtout qu’on en vienne au but rapidement.

Lorsqu’on arrive sur un article et qu’on ne voit que du texte, des gros pavés sans respiration, vous pouvez être sûr que le premier qui passera pas là, fermera vite cette page pour passer à un autre blog. Tchao visiteur…

Alors comment fait-on concrètement ?

Prenons un exemple : vous décidez de proposer comme article « 10 façons de gagner de l’argent sur internet ».

A quoi va s’attendre le lecteur ?

Tout simplement à ce que chaque conseil soit amené par un thème qu’on appellera « sous-titre ». Il est probable même qu’il jette un coup d’œil rapide sur chaque sous-titre avant de commencer sa lecture.

Cela lui donnera une idée générale de ce qu’il va apprendre.

Si votre texte ne contient pas de sous-titre, votre visiteur se perdra et se demandera où commence et où se termine chaque partie présentée. Vous imaginez bien qu’il ne fera pas cet effort ! Donc… il quittera votre blog.

Mais il y a une autre raison importante pour laquelle vous devez mettre des sous-titres.

Imaginez encore que vous proposiez donc ces « 10 façons de gagner de l’argent sur internet » et qu’à la lecture des deux premiers conseils, votre lecteur réalise qu’il les connaît déjà. Que  va t-il se passer ?

S’il n’y a pas de sous-titre, il se dira que le reste ne lui en apprendra pas davantage et il quittera aussi le blog car rien ne lui indiquera que le reste du texte a quelque chose de nouveau à lui apporter. Il ne fera pas l’effort là encore de poursuivre la lecture pour savoir si le reste pourrait quand même l’intéresser.

Par contre, si vous avez pris soin d’identifier chaque partie par des sous-titres, même si les premiers conseils ne lui sont pas inconnus, il pourra rapidement jeter un coup d’œil sur les sous-titres qui suivent et se rendre compte que la suite lui apportera quelque chose de nouveau. Vous aurez gagné votre lecteur et il poursuivra sa lecture.

Attaquons-nous maintenant au corps du texte.

Les paragraphes

 

Si vous regardez le texte que vous êtes en train de lire, vous constaterez quelque chose de tout à fait particulier. En effet, avez-vous eu du mal à lire cet article jusqu’à maintenant ?

Il y a de forte chance que non, pourquoi ?

Et bien parce que non seulement chaque partie est séparée par des sous-titres, mais aussi parce que chaque paragraphe est composé de quelques lignes d’écriture seulement.

Vous noterez que pour chacun d’entre eux, je n’ai écrit que 3 à 5 lignes. Pourquoi est-ce si important ? Tout simplement parce que c’est plus clair, facile à lire et pas ennuyeux.

En général, lorsqu’un internaute visite votre blog, il a le réflexe de scanner l’article. S’il constate qu’il est facile à lire, il y a de fortes chances pour qu’il s’arrête et commence sa lecture. Mais s’il voit au premier coup d’œil de gros pavés de 20 à 30 lignes voir plus, il risque d’être découragé et ne fera pas l’effort là encore de s’inviter à la lecture. Adieux prospect !!

N’hésitez pas non plus à utiliser les listes. cela permet d’aérer encore davantage votre texte.

Faites donc en sorte qu’au 1er coup d’œil, l’article invite à la lecture par sa clarté.

Ecrivez pour des humains

Ceci dit, la partie n’est pas gagnée pour autant. Si votre lecteur s’engage dans l’article et constate que le texte ne lui apporte pas grand chose d’intéressant, que va-t-il se passer d’après vous ? Une fois de plus, bye bye les amis et un autre prospect de perdu !!!

Vous aurez fait une belle présentation soit, mais vous devez aussi donner envie au lecteur de poursuivre sa lecture. Le contenu devra donc lui apporter quelque chose d’utile, répondre à son attente, à ses besoins.

Mais vous devrez avant tout vous dire que vous écrivez pour des humains.

Il vous faudra donc lui parler et non simplement écrire du texte pour meubler. Exprimez-vous avec vos termes, votre humour, votre caractère. Lorsque quelqu’un vous lit, il devrait pouvoir vous reconnaître à votre style.

Vous aurez à la longue des lecteurs fidèles. Ceux qui s’identifieront à vous, à vos conseils mais aussi à votre manière de leur parler. Je vous en parle dans un article intitulé « 5 nouveaux éléments pour bien démarrer votre blog ».

Ainsi pour écrire du texte qui plait, vous devrez pendant l’écriture, vous imaginer que vous êtes en train de parler ou de discuter avec eux. C’est ce qui fera toute la différence ! Ecrivez donc pour des humains, vous gagnerez leur confiance et ferez très certainement de ces prospects, des fans qui deviendront de futurs clients.