Le marketing sensoriel : une solution pour séduire les consommateurs

0
51

Avec le développement du marché et les offres qui tendent à se ressembler, les entreprises doivent tout mettre en œuvre pour se démarquer de la concurrence. Aujourd’hui, le prix et la qualité d’un produit ne sont plus les seuls éléments de différenciation. Les consommateurs veulent vivre une meilleure expérience lors de leur passage dans une boutique. Pour parvenir à ces résultats, les marques doivent se tourner vers le marketing sensoriel.

Aperçu sur les enjeux du marketing sensoriel

Avec l’essor d’internet, la conception d’un commerce physique est devenue un véritable enjeu concurrentiel. En effet, les magasins doivent développer de nouvelles méthodes pour améliorer l’expérience client et augmenter les ventes. Afin de se démarquer de la concurrence, de nombreuses enseignes mettent en place une stratégie de marketing sensoriel. Autrefois connue sous le nom de « marketing polysensoriel », cette approche permet de stimuler un ou plusieurs sens pour séduire le consommateur et l’inciter à acheter.

À l’évidence, les entreprises ont toujours sollicité la vue, le toucher et le gout. Néanmoins, la pratique s’est démocratisée et il devient plus difficile de se différencier. Mais les marques n’hésitent pas à pousser plus loin pour parvenir à leurs objectifs. Aujourd’hui, elles explorent de nouveaux sens, à savoir l’ouïe et l’odorat. Appelées respectivement marketing sonore et olfactif, ces démarches ont pour but de renforcer l’identité d’une marque et influencer positivement les perceptions des consommations vis-à-vis d’un établissement ou d’un produit. Il s’agit aussi d’une manière comme une autre de favoriser la mémorisation d’information. En effet, selon une étude, l’être humain se rappelle à 35% de ce qu’il sent et 5% de ce qu’il entend.

marketing

Mettre en place une stratégie de marketing sensoriel

Certes, le marketing sensoriel fait intervenir les cinq sens. On peut les stimuler simultanément ou se concentrer uniquement sur quelques-uns. En réalité, tout dépend du secteur d’activité ainsi que de la nature des produits à écouler. Ainsi, avant de définir une stratégie, il faut réaliser une étude de comportement du consommateur pour déterminer l’approche la plus adaptée. Il serait par exemple difficile d’associer une odeur ou un gout à l’identité d’une marque spécialisée dans la production de papiers toilette.

En revanche, le marketing olfactif trouve naturellement sa place dans les commerces alimentaires, les parfumeries, les spas et les banques. D’ailleurs, un parfum qui embaume délicatement un magasin ou une offre permet d’influencer favorablement le comportement du client vis-à-vis d’un produit. Bien choisi, le parfum d’ambiance aide à développer une image positive, à améliorer le bien-être du consommateur et à inciter celui-ci à l’achat.

Par ailleurs, la musique, la dégustation, le test-produit et les visuels sont aussi d’excellents stimuli. Mais pour identifier la meilleure approche, il est préférable de confier son projet à une agence spécialisée dans le domaine. Cette structure travaille avec une équipe qualifiée qui saura élaborer une stratégie adaptée aux objectifs de leurs clients.